WebFlore, La flore des Alpes du Sud -
Webflore La flore des Alpes du Sud
 
Afficher en PDF Retour
ASTéRACéES
Cirsium arvense
(L.) Scopoli
08/02/2011
Cirsium arvense
Cirsium arvense Capitule Achaine Feuille
Noms latin
Breea arvensis   (L.) Lessing
Carduus arvensis   (L.) S. Robson
Carduus serratuloides   Necker
Cephalonoplos arvensis   (L.) Fourr.
Cephalonoplos setosa   (Willd.) Kitamura
Cirsium albicans   Willk.
Cirsium argunense   DC.
Cirsium arvense subsp. incanum   (S.G. Gmelin) Iljin
Cirsium arvense subsp. vestitum   (Wimmer & Grab.) Petrak ex Arnes
Cirsium arvense var. mite   Wimmer & Grab.
Cirsium arvense var. vestitum   Wimmer & Grab.
Cirsium calopodum   Gandoger
Cirsium dioicum   Cass.
Cirsium eliasii   Sennen & Pau ex Sennen
Cirsium hygrogenes   Gandoger
Cirsium incanum   (S.G. Gmelin) M. Bieb.
Cirsium laevigatum   Tausch
Cirsium lanigerum   NŠgeli
Cirsium serratuloides   Necker, non Hill
Cirsium setosum   (Willd.) M. Bieb.
Cirsium stocksii   Boiss.
Cirsium sublaeve   Gandoger
Cnicus arvensis   (L.) G. Gaertner, B Meyer & Scherb.
Cnicus arvensis subsp. microstylon   (Reichenb.) Arcangeli
Cnicus candicans   Wallich
Cynara repens   Stokes
Ixine arvensis (L.) Hill   [nom. invalid.]
Serratula arvensis   L.
Serratula ciliata   Vahl
Serratula incana   S.G. Gmelin
Serratula lanata   Poiret
Serratula setosa   Willd.
Serratula spinosa Gilib.   [nom. invalid.], non Forskoel
Noms français
Chardon des champs
Chardon des vignes
Cirse des champs
Herbe aux varices
Sarette
Caractères de la famille
Plantes annuelles, bisannuelles ou vivaces, rarement sous-frutescentes;
Fleurs régulières ou irrégulières, hermaphrodites, unisexuées ou neutres, sessiles et réunies sur un réceptacle commun en capitules entourés d'un involucre ou péricline, celui-ci composé de bractées herbacées ou épineuses, souvent disposées sur plusieurs rangs, les extérieures ordinairement plus courtes que les intérieures; réceptacle nu ou pourvu de bractéoles (écailles, paillettes), presque toujours persistantes; calice monosépale à limbe formé par des poils ou soies, des arêtes, quelquefois par des écailles couronnant l'ovaire, rarement nul; corolle monopétale tantôt tubuleuse (fleuron), régulière, à 4-5 dents, tantôt irrégulière et prolongée en languette (ligule, rayon), ordinairement plane; étamines 4-5 insérées sur le tube de la corolle; anthères biloculaires soudées en tube traversé par le style, celui-ci filiforme et bifide; ovaire infère uniloculaire;
Fruit (achaine) sec, uniloculaire, monosperme, indéhiscent, souvent muni d'une aigrette plumeuse facilitant son transport par le vent.

Cette famille, la plus nombreuse du règne végétal, comprend environ 12000 espèces.
Beaucoup renferment un principe amer ou aromatique et sont utilisées en médecine comme stimulantes, vermifuges, stomachiques, etc.; quelques-unes servent à l'alimentation; un grand nombre sont employées à l'ornementation des jardins.

Caractères du genre
CIRSIUM     Cirse

Etymologie : du grec kirsion, nom d'un chardon employé contre les varices; de kirsos, varice.
arvense : latin, des prés.

Plantes vivaces à tiges ailées, épineuses;
Feuilles alternes, épineuses aussi;
Capitules sans ligules, arrondis et en brosse, souvent pourpres; fleurs toutes égales; réceptacle couvert de soies filiformes, entières;
Involucre à bractées atténuées au sommet, à pointe souvent épineuse; étamines à filets libres, velus; anthères à appendice terminal linéaire-lancéolé;
Fruits : achaine oblong-linéaire ou oblong-obovale, comprimé, lisse et glabre, sans côtes; aigrette caduque à poils longuement plumeux, disposés sur plusieurs rangs.

Certaines espèces de ce genre produisent souvent des hybrides, notamment les C. rivulare, palustre, oleraceum, anglicum, etc.
Les Cirsium se distinguent des Carduus par les poils de l'aigrette plumeux et non denticulés.

Caractères de l'espèce
Plante : vivace (30-150 cm), à racines latérales rampantes blanchâtres émettant de nombreux bourgeons adventifs; tige dressée, rameuse supérieurement, anguleuse, non ailée ni épineuse, glabre ou presque glabre;
Feuilles : les caulinaires sessiles, quelquefois légèrement décurrentes, inermes dessus, blanchâtres-aranéeuses en dessous ou vertes et glabres sur les deux faces, oblongues-lancéolées, pennatifides ou pennatipartites, à bords ciliés-épineux;
Fleurs : lilas-purpurines, réunies en capitules petits (larges de 8-18 mm), unisexués, groupés en panicule corymbiforme;
  = involucre ovoïde ou subcylindrique, glabre ou à peu près, à bractées moyennes et extérieures lancéolées, généralement violacées, aiguës, dressées, à pointe courte un peu étalée peu piquante;
Fruit :
  Nota : espèce très variable.

Habitat : champs, chemins, lieux incultes cultures, coupes forestières, rives, jusqu'à 2000 m.
Période : juin-septembre.
Répartition : eurasiatique = presque toute l'Europe, Asie Mineure, Sibérie, Chine, Japon.
  France : commune dans tout le pays; absente de Corse.

Propriétés :
 • plante mellifère;
 • plante apéritive, résolutive, fébrifuge;
 • espèce très génante dans les cultures et les plantations en raison de sa forte multiplication végétative.

Photo
26/07/2004
Alpes-Maritimes : lac de Torenc : 1120 m.

Haut de page